Du pessimisme….

Hier, nouvelle aux infos, l’ex- secrétaire de PP ( parti au gouvernement, celui de Rajoi) a en Suisse des comptes bancaires avec 22 millions d’euros……

J’en ai marre, je vois mes frères, mon couple, mes amis au chômage, sans un seul espoir, pas d’entretiens, pas de postes offerts, rien!! Les amis qui ont un boulot passent le temps à penser qu’ils peuvent le perdre demain. Nous, les fonctionnaires, on a eu une telle baisse de salaire, que moi, j’ai des problèmes pour arriver à la fin du mois, et je sais que je suis bien payée, …..

Si l’on voit des infos sur les chaînes « contre le gouvernement » tu vois des gens bien, qui avaient leur boulot, leurs enfants….. Ils ne peuvent pas payer à la banque leur hypothèque, ils perdent leur maison, mais ils doivent continuer à payer, les partis politique ne sont pas capables de se mettre d’accord pour faire une loi sur laquelle on puisse « rendre » la maison et ne plus avoir de dettes……

Et là, tu vois leurs comptes en Suisse, leurs salaires ( la maire de Madrid gagne beaucoup plus que le président du gouvernement…), leur fêtes, même la famille royale, vole!!!!!

Vraiment , je ne sais pas si la pluie fait l’ambiance plus triste ou pessimiste, mais…. je crois que l’Espagne est en train de perdre son esprit de Fiesta

Publicités
Cet article a été publié dans Espagne ( Mercedes ). Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Du pessimisme….

  1. Marie-France dit :

    Nous suivons de près votre descente aux enfers et voyons de nombreux espagnols s’exiler à la recherche de travail vers les pays du nord de l’Europe ( vers les pays scandinaves principalement, vers l’Allemagne aussi). Situation qui nous rappelle les grandes migrations du XXème siècle vers la France, entre autre. Jamais, au grand jamais, je n’aurais pensé que cela se reproduirait. L’incurie des promoteurs immobiliers, la faillite des banques qui ont spéculé plutôt que servir l’économie espagnole, la société de l’hyper-consommation a fait le reste en poussant les gens à s’endetter plus que de raison. Enfin, la course au fric dans les classes dirigeantes leur a fait perdre toute prudence, toute décence. Valeurs morales de nos dirigeants= nulle.
    Et comment expliquer que l’Europe ait été et soit un marché ouvert à tous les vents sans aucune régulation digne de ce nom au détriment de nos concitoyens. Comment faire face à un marché où les règles sont pipées. Un ouvrier asiatique ( chinois, thaï, indien .. et bientôt coréen) sans protection sociale, sans aucun droit, sans cotisations patronales, sera toujours moins cher qu’un ouvrier européen. Et les fonctionnaires? Toujours responsables des déficits, n’est-ce pas? 😦

    Et que dire des profiteurs de crise? Aucun état d’âme à détrousser les états en spéculant sur les dettes des pays, au nom du profit maximal. L’argent n’a jamais eu d’odeur.
    Pessimiste, dis-tu?
    Souffrance sociale, exclusion des jeunes, SDF à la pelle, laissés- pour- compte innombrables, personnes âgées à l’abandon … la liste est longue: tous sont le corollaire de l’avidité criminelle d’une infime minorité qui a fait main basse sur l’économie mondialisée et sur les marchés boursiers.
    Les Indignés de Madrid à New-York ont porté, et porteront le désaveu d’une classe politique corrompue et autiste. Avec un peu de rigueur et du temps ( qui manque au vu de la détresse), ils pourraient faire valoir les droits inaliénables de chacun ( droit à un toit, droit à un travail, droit à l’éducation, accès à la nourriture …) Si cela n’aboutit pas, le pire est à venir.
    http://www.secourspopulaire.fr/actualite.0.html?&cHash=fc4c00f861bd7376ca7849505e31e9d0&id_actu=7347&o=lettreInfo

  2. HELLEQUIN dit :

    Bravo pour ton commentaire M-F, l’autre jour j’étais à Paris et j’ai voulu photographier des gens qui dormaient sur le trottoir (je sortais de mon hôtel), et puis je me suis retenu, une forme de pudeur pour eux….Dans la journée j’ai rencontré des gens, et des gens!!!!!parfois égoïstes qui ne pensaient vraiment qu’à eux et à leurs privilèges…. Je ne le découvre pas mais les choses ne changeront que si les peuples le souhaitent et uniquement s’ils le souhaitent.
    JPH………….

  3. marika57 dit :

    I agree with you. Unfortunately you are correct…

  4. Marie-France dit :

    Les peuples sont démunis. L’histoire nous apprend que ce sont leurs « cadres » qui mènent les changements. Où sont-ils de nos jours? Aucune organisation suffisamment organisée et respectée n’est est plus capable. Quand les décisions qu’elles prennent ne sont plus lisibles, que peut-il arriver? Quand la justice perd de son pouvoir par diverses magouilles, le pacte citoyen n’est plus respecté, ni la séparation des pouvoirs. Tout semble entre les mains de l’infime minorité qui a cadenassé le dialogue démocratique, quand il existait. Les forces de la corruption par l’argent sont à l’oeuvre. Où sont les hommes et femmes qui pensent au bien commun?
    Autrefois, nous étions de la chair à canon que l’on manipulait sans vergogne ( voir la déflagration de la 1ère guerre mondiale et sa suite tragique) , aujourd’hui serions-nous en train de nous transformer en esclaves consentants face au veau d’or?
    Napoléon disait:  » on gouverne mieux les hommes par leurs vices que par leurs vertus ».

  5. Lia dit :

    L’article de Mercedes est très intéressant, elle a bien décrit la situation. Je voudrais ajouter quelques constatations sur certaines conséquences de la crise et de l’austérité inégale et injuste en Grèce: la crise politique et la crise sociale, une rupture du tissu social. C’est une sorte de guerre civile, c’est la guerre entre les couches sociales. Tous sont contre tous.
    D’une part les groupes puissants s’intéressent seulement à garder intacts leurs propres privilèges économiques et leur richesse. Rien d’autre. Où sont les valeurs de l’égalité, de la justice, de la solidarité, de l’amour pour la patrie ? Disparues.
    D’autre part les groupes sociaux pauvres deviennent encore plus pauvres. Mais, vous savez, ceux qui protestent contre l’austérité ne sont pas seulement les pauvres. Ce sont aussi les privilégiés, car ils ne veulent pas perdre leur richesse. C’est à dire l’oligarchie économique et politique de tous les partis, ceux qui ont été responsables pour la corruption et la dilapidation de l’argent public.
    Il y a beaucoup de gens qui demandent : « Mais, si vos hommes politiques sont incapables, populistes et corrompus, alors pourquoi vous votez toujours pour les mêmes ? À mon avis, c’est Napoléon qui a donné la réponse il y a longtemps …
    Je crois pourtant que la Grèce et l’Espagne survivront de cette crise et en sortiront plus fortes. Je souhaite la même chose pour l’intégration européenne. Je veux espérer que nos leaders européens ne continueront pas à glisser dans des stratégies nationales et qu’ils trouveront le courage politique d’aller en avant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s