THEO ANGELOPOULOS: la fin

Le metteur en scène renommé, un représentant célèbre de la civilisation Européenne, est mort hier à minuit, près un accident fatal. Il tournait son dernier film, L’Autre Mer, dans une rue périphérique d’une banlieue du Pirée. En la traversant durant le tournage, il a été renversé par un motard. Il a été transporté d’urgence dans un hôpital privé où il a succombé à ses blessures.
Une perte énorme pour nous les Grecs, mais également, pour tout le monde de l’Art, fort malheureusement….

Theo Angelopoulos, né à Athènes le 27 avril 1935, après des études de droit à Athènes, rejoint Paris en 1961. Il étudie d’abord à la Sorbonne la philosophie et le cinéma. L’année suivante, il entre à l’IDHEC (aujourd’hui La Fémis). Il en est renvoyé pour « non conformisme » dès la fin de sa première année, mais tourne avec des condisciples de l’IDHEC sa première œuvre En noir et blanc qui ne sera jamais développée par manque de moyens.
Après avoir été critique de films entre 1964 et 1967, il s’est tourné vers la réalisation de longs métrages. Theódoros Angelópoulos a été lauréat de la Palme d’Or du festival de Cannes et du Lion d’argent du festival de Venise.
Parmis ses films, son « Paysage dans le brouillard ». « L’Apiculteur », « Voyage à Cythère » et « Le Pas suspendu de la cigogne » révèlent une note plus intime de son œuvre.
Il a su nous rendre fiers comme Grecs.
Bon voyage Theo!

Publicités

A propos vasiliki54

Teacher of greek Language
Cet article a été publié dans Actualités, Cinéma, Grèce (Vicky). Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour THEO ANGELOPOULOS: la fin

  1. Malheureusement…
    Bon voyage Theo…

  2. Dominique Boy-Mottard dit :

    Quelle triste perte…

  3. Marie-France dit :

    Le film qu’il préparait, L’Autre Mer, était un film sur la crise grecque d’après ce que je viens de lire. J’espère que quelqu’un le finira. Je dois avouer que je ne le connais pas vraiment.
    Jeanne Moreau parle très bien du film le pas suspendu de la cigogne:

    La presse française se fait l’écho de sa disparition dans une Grèce sous le choc:
    http://www.lemonde.fr/cinema/article/2012/01/25/theo-angelopoulos-l-eternite-et-une-nuit_1634174_3476.html

  4. vasiliki54 dit :

    Lia nous en a deja parle sur le blog:
    Un mariage différent des autres
    Publié le janvier 14, 2011 by Lia

    • Marie-France dit :

      Exact, Vicky! Je m’en souviens. Il faudra que je vois ce film pour qu’il reste gravé dans ma mémoire.

      • Isabelle dit :

        Moi aussi je m’en souviens! Cet extrait m’avait beaucoup touché. Avec une grande économie de moyens, tout était dit sur l’absurdité des frontières. J’aimerais beaucoup moi aussi voir ce film en entier. Malheureusement, il ne figure pas dans le catalogue (pourtant riche) de nos bibliothèques municipales 😦

  5. Lia dit :

    Je suis choquée de sa disparition.
    C’était un grand réalisateur, un poète du cinéma.

  6. Rebecca dit :

    Malheureusement notre pays a perdu un de ses grands créateurs (le plus grand du cinéma). Que dire de Theo Angelopoulos? Ses films,c’est de la poésie.Si vous avez du temps, je vous proposerais de jeter un coup d’oeil sur les scènes de ses films sur youtube. Meme si vous ne comprenez pas la langue ,ca vous touchera sans doute.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s