Les hommes des pouce-pieds

Aujourd’hui, je veux partager avec vous ce reportage sur les hommes qui pêchent les pouce-pieds. Ces produits que les Dieux nous laissent sur les côtes galiciennes, quand on les mangent, on mange la mer……

Je sais que le reportage est en Galicien, sous-titré en espagnol, mais je crois que les images  valent la peine, c’est la Côte de la Mort…..

Si c’est impressionnant de nos jours, avec le neoprène, imaginez il y a longtemps…… Il raconte qu’il n’y a qu’avoir un peu sérenité, ne pas prendre des risques inutiles…. mais quand on voit ces images….. qu’est-ce que c’est l’inutile??????

et le plus choquant, ce n’est pas une profession à risques!! ( selon la loi….)

Publicités
Cet article a été publié dans Espagne ( Mercedes ). Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Les hommes des pouce-pieds

  1. Marie-France dit :

    Voilà encore quelque chose que nous avons en commun, Mercedes: les pouce-pieds 🙂 On les trouve chez les poissonniers à Brest. En Bretagne leur pêche est très réglementée.

    Voici ce que j’ai trouvé sur le net:

     » Des espèces très … convoitées

    Certaines espèces sont aujourd’hui officiellement considérées comme fragiles et rares. Ce sont souvent des espèces à très forte valeur marchande comme les ormeaux ou les pouces-pieds.

    Les pouces-pieds ont une croissance lente et une possibilité d’implantation réduite en raison d’exigences écologiques fortes. Ces caractéristiques en font une ressource peu abondante et fragile à l’exploitation. Ce crustacé a pourtant fait l’objet d’une pêche intensive qui a conduit à un fort déclin de ses populations. En France, le pouce-pied n’est présent qu’en Bretagne Sud. La production professionnelle, qui vers les années 1960-1970 a dépassé les 300 tonnes annuelles, est désormais réduite à moins de 50 tonnes. A la fin des années 1990, les professionnels dans une vision de gestion à long terme de la ressource ont réduit l’effort de pêche et ont fait rigoureusement encadrer l’exploitation de ce crustacé. Aujourd’hui, le pouce-pied est une espèce à forte valeur patrimoniale, pour laquelle la Bretagne a un enjeu de préservation à l’échelle européenne. »

  2. Rebecca dit :

    C’est tres impressionnant Mercedes. Gracias.C’est la première fois que j’entends parler de ce crustacé.

  3. Lia dit :

    J’ai très peu compris la langue, mais les images disent tout.
    Pour moi aussi c’est la première fois que j’entends parler des pouce-pieds. On les trouve seulement aux côtes d’Atlantique?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s