Alexandre le Grand conquiert le Louvre!

Normal que le buste d’ Alexandre le Grand conquière le Louvre!

« Le musée concentre les trésors des palais et sanctuaires de la Macédoine antique. Or, argent, marbres, mosaïques : un royaume oublié se cachait sous la légende d’un seul homme.
coeur Alexandre le Grand conquiert le LouvreAvant d’être grand, Alexandre fut macédonien. Plus que les conquêtes et le mythe, c’est ce contexte d’un royaume antique situé à la marge nord de la Grèce que le Louvre évoque. Ses richesses et son raffinement étaient, il y a peu, insoupçonnés. Les vénérables et nombreux vestiges de Delphes ou d’Athènes, et plus encore la légende d’un seul homme, leur faisaient de l’ombre. Mais voici qu’ils ressurgissent à l’occasion de fouilles miraculeuses, toujours en cours.

Vases, bijoux, armes, vaisselle, sculptures éblouissent aujourd’hui comme des ­soleils dans les vitrines impeccables du hall Napoléon. Que d’or et d’argent entre ces murs noirs et dans ces vitrines où l’inox brossé fait un écrin idéal ! Dans cette scénographie exemplaire, signée Brigitte Fryland et Marc Barani, cette profusion d’objets en métaux rares rappelle que la Macédoine était à l’origine heureusement dotée en ressources naturelles. Mais plus encore en artistes et artisans de génie.

L’orfèvrerie témoigne d’un degré de virtuosité et de sophistication époustouflant. De même, les mosaïques de galets de rivière sont d’une finesse telle qu’on peut facilement imaginer qu’elles concur­rençaient les œuvres d’Apelle. Celui qui passe pour le premier peintre de l’histoire était un des favoris d’Alexandre. Mais en Macédoine vécurent aussi Pindare, Euripide, Zeuxis, Lysippe ou encore Aristote, précepteur du jeune prince, et qui, à Miesa, participait à l’animation de la première université du monde. La Sorbonne, Fès, Padoue ou Oxford ont ainsi leur ancêtre non loin de Thessalonique ».

 » L’intelligence de cette société subsiste aussi dans les lignes épurées de ses calices et de ses œnochoés dionysiaques. Des pièces si fraîches qu’on les croirait sorties des meilleures manufactures du XIXe siècle. Elle se lit encore dans la polychromie de la verrerie, dans les ciselures des marbres. Pour la plupart, ces trésors n’étaient encore jamais sortis des musées locaux. Ils alternent avec des pointes de lances, des morceaux de boucliers frappés de l’étoile macédonienne et des casques de bronze feuilletés d’or. Avant d’accompagner les défunts, ces éléments funéraires ont sans doute servi aux fameuses guerres ».

Cliquez sur lien suivant.

Publicités

A propos vasiliki54

Teacher of greek Language
Cet article a été publié dans Actualités, Grèce (Vicky). Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Alexandre le Grand conquiert le Louvre!

  1. Marie-France dit :

    Lors de ma visite en Grèce, Lia m’a offert un livre en anglais  » Ancient Greece: the dawn of the western world » de Furio Durando.
    http://www.decitre.fr/livres/La-Grece-antique.aspx/9788861123090
    Je ne me lasse pas de le feuilleter et voilà qu’Alexandre le Grand est au Louvre 🙂
    Dans ce livre superbe, il apparaît à la rubrique » la Gouvernance macédonienne de 338 à 323 av JC » . Alexandre III, dit « le Grand », surnom qui lui a été attribué au vu de ses conquêtes incroyables menées dans l’empire Perse et au delà.
     » Ses expéditions sont devenues une marche triomphale, bataille après bataille, à travers l’empire Perse. Il atteint les rives du fleuve Indus ( en Afghanistan actuellement) , fondant des villes qui porte son nom. Il fonde le premier empire universel de l’histoire, promouvant l’héllénisation culturelle des contrées conquises … »
    Mort jeune à 33 ans seulement , son empire va petit à petit se disloquer et se diviser . Ouf! le reste prendrait des heures à traduire 🙂 Je vous laisse avec ce lien:
    http://www.linternaute.com/biographie/alexandre-le-grand-1/biographie/

    Dommage que Paris ne soit pas la porte à côté, je serais bien allée lui rendre visite 🙂 bien qu’il ne fût pas un tendre 🙂

    • Vicky dit :

      C’est aussi intéressant de savoir que la tribu Kalash de Chitral (Pakistan) est considérée comme les descendants des soldats d’Alexandre le Grand.
      Les Kalash du Chitral forment un peuple du Pakistan septentrional parlant le kalashamon, une langue indo-aryenne, et encore polythéiste. Plus de 100 000 au XIXe siècle, ils ne sont plus que de 3000 à 6000 individus. La culture Kalash a été jusqu’ici préservée grâce à l’isolement et au strict respect des traditions (les ethnologues estiment que leurs croyances n’ont que très peu évolué depuis 2300 ans), cependant ils se convertissent peu à peu à l’islam. Ils gardent le phénotype européen de leurs ancêtres. Ils ne vivent plus que dans trois vallées du Pakistan, Bumboret, Rumbur, et Birir. Il n’y a pas, actuellement de rapport entre les Kalash du Pakistan et ceux d’Afghanistan.

      Les hommes s’en vont sur les pâturages d’altitude avec leurs troupeaux tandis que les femmes cultivent les champs, dans les vallées, près de leurs villages. Cette société est fortement patriarcale, les valeurs viriles étant exacerbées. Elle était patrilinéaire.

      Les Kalash sont réputés pour leurs fêtes de solstice, durant plusieurs jours et incluant des sacrifices animaux.
      Beaucoup plus des info autour la relation (biologique, religieuse, linguistic) des Kalash avec les Grecs voir: http://en.wikipedia.org/wiki/Kalash_people

  2. Lia dit :

    Ce que j’ aime le plus sur la personnalité d’Alexandre c’est son côté d’explorateur et son respect pour les civilisations des pays qu’il occupait. Il a fondé le monde hellénistique, qui est le “mariage” de la civilisation hellénique et de la civilisation orientale. Pendant son expedition il était accompagné par des savants de l’époque, qui étudiaient la géographie, l’économie et l’histoire des regions conquises. On dit que son maître Aristote lui avait enseigné l’amour d’explorer et d’apprendre de nouvelles choses. D’après l’historien Plutarque (“Vies parallèles”), Alexandre disait: “À mon père je dois la vie (το ζην), mon maître m’a appris à méner une bonne vie (το ευ ζην)».
    http://fr.wikisource.org/wiki/Vie_d%E2%80%99Alexandre_le_Grand

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s