Je me souviens…

 10 ans déjà, jour pour jour! Une éternité …!

C’était un mardi en début d’après-midi. Il était environ 15HOO et je revenais de l’école. La radio, dans un flash d’information, annonça qu’un avion venait de heurter une des tours jumelles du World Trade Center à New York. J’étais très perplexe et dès mon retour à la maison, j’ai allumé la télévision pour avoir plus d’infos.

Les commentaires allaient bon train et j’étais sous le choc. Comment se pouvait-il qu’un avion de ligne soit venu s’encastrer dans un gratte-ciel de Manhattan ?

J’écoutais avec attention les diverses hypothèses des experts cathodiques, convoqués illico presto,   quand … j’ai assisté au crash du 2ème avion en direct sur la 2ème tour, filmé par une caméra à l’angle d’une rue. J’avais du mal à croire ce que je voyais sur l’écran et on pouvait entendre les passants exprimer leur surprise et incompréhension. Le doute, pourtant, ne fut plus permis. Il ne s’agissait pas d’un accident mais d’un attentat.

Des fumées épaisses se dégageaient des tours en feu. Des papiers s’envolaient de toutes parts et… des gens se précipitaient dans le vide pour échapper aux tours infernales … J’avais toujours du mal à croire ce que je voyais. Non, il ne s’agissait pas d’un film catastrophe mais bien de la réalité 😦 😦

Ma première pensée, une fois le long moment de stupeur passé, fut de téléphoner à une amie américaine travaillant à Wall Street, non loin des tours. Ce matin-là aux Etats-Unis, elle ne s’était pas rendue à la bourse, ayant à finir un travail urgent, loin de Manhattan. Egoïstement j’ai poussé un « ouf » de soulagement après avoir eu la chance d’avoir mon amie au téléphone, avant que toutes les communications téléphoniques ne soient coupées pendant quelques jours, isolant les Etats-Unis  du reste du monde.

La suite des événements, vous la connaissez comme moi: deux conflits armés meurtriers, menés au nom de la chasse aux terroristes en Irak et Afghanistan, les mensonges de l’administration Bush, Guantanamo, la prison d’Abou Ghraib, le « Patriot Act » réduisant les libertés publiques et individuelles, la plongée brutale dans monde inconnu et lourd de conséquences , dans lequel tout le monde n’est pas perdant, loin s’en faut : les profiteurs de guerre sont là et bien là et participent à la descente aux enfers de toute la planète, la manipulation- via les médias- de l’opinion américaine …

Où il est démontré que le combat pour la démocratie n’est jamais gagné.

Et la fin de l’inviolabilité du territoire américain: ce n’est pas la moindre des conséquences 😦 😦 😦 Un colosse au pied d’argile venait de se révéler au monde.

Et vous? Je suis sûre que vous vous souvenez de ce que vous faisiez ce jour-là. Aucun événement n’a été, à ce jour, autant médiatisé.

Publicités
Cet article a été publié dans Actualités, France (Marie-France). Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Je me souviens…

  1. Lia dit :

    Moi aussi je me souviens de ce jour là. C’était un après midi du début de l’automne, chaud et calme, comme d’habitude chez nous. Cependant, vers quatre heures et demie, toutes les fenêtres étant ouvertes, je me suis aperçue qu’il n’y avait plus de calme et que je pouvais bien entendre le son de la télé des appartements voisins et la voix très haute du présentateur, qui était en train de diffuser un bulletin d’info spécial. J’ai tout de suite allumé la télé. Le présentateur se demandait, stupéfait, comment pouvait arriver un tel accident. Plus tard nous avons appris qu’il s’agissait d’un attentat aux États-Unis. Je me souviens que, pendant les jours qui ont suivi, cet événement était presque notre seul sujet de discussion en famille et avec les amis et nous étions tous troublés. Personne ne pouvait comprendre ce genre d’attaque.
    À partir de 11 septembre 2001 la vie des hommes est devenue plus difficile. Le rêve d’une paix mondiale est devenu encore plus lointain.
    Mais il faut garder l’espoir. Je pense que cela est nécessaire et très important.

    Qu’ils sont beaux et diachroniques ces vers de Louis Aragon.

    « Un jour pourtant un jour viendra couleur d’orange
    Un jour de palme un jour de feuillages au front
    Un jour d’épaule nue où les gens s’aimeront
    Un jour comme un oiseau sur la plus haute branche ».

    « Fable du navigateur et du poète »
    dans « Le fou d’Elsa »

  2. Marie-France dit :

    Un jour, un jour

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s