François Ier: le roi bâtisseur du XVIème siècle.

 François Ier ( 1494-1547): le bâtisseur du château de Chambord , le château de la démesure, le mécène et ami de Léonard de Vinci, a une place de choix au Panthéon des stars de l’histoire de France.

Le XVI ème siècle en France fut celui de la Renaissance:  » quand s’inventait le monde d’aujourd’hui ». Malgré les guerres de plus en plus ruineuses qu’il a menées contre son rival Charles Quint – dont il était jaloux comme un pou 😦 – « François Ier est un réactif qui sait mieux tirer partie de ses défaites que de ses victoires. C’est après la défaite de Pavie en 1525, et non après la victoire de Marignan en 1515, que son règne connaît un nouvel avènement » André Burghière ( historien spécialiste de l’époque moderne).

Ce roi avait compris que pour sa gloire, il valait mieux investir dans la pierre des résidences de prestige, que de s’encombrer de scrupules . Chambord est le manifeste de pierre des prétentions impériales de François 1er. Il n’y séjourna que 72 jours, lui préférant le château d’Amboise qu’ il connaissait depuis l’ enfance.

Portrait de François Ier

De plus, ce monarque amateur de chasse et de plaisirs  aspirait au pouvoir absolu et l’idée d’avoir constamment à l’oeil  les grands du royaume ( seigneurs, argentiers, riches familles…) n’était pas pour lui déplaire et pourquoi ne pas rassembler en un même lieu géographique tout ce beau monde? C’est en Val de Loire, avec François 1er,  que la Cour accède véritablement au rang d’institution politique et culturelle. Réglée par des rites et des cérémonials bien définis, elle est à la fois lieu de plaisirs, de pouvoirs et d’intrigues » ( Sabine Melchior-Bonnet: ingénieur au collège de France )

François 1er utilisera beaucoup la Loire pour se déplacer dans son royaume et la Cour prend souvent des allures de  professionnels du déménagement avec son cortège de galiotes, chariots chargés de meubles, de vaisselle, de tapisseries, de tréteaux …

Le roi en voyage, c’est une caravane en marche de quelque 8000 ou 10.000 personnes, et le double de chevaux.

Tapisserie au château d'Amboise.

Chambord, façade sud.

De nos jours, le château de Chambord n’est pas qu’un joyau architectural. Il est devenu l’écrin de son premier festival de musique en juillet dernier. Festival qui ne pourra que grandir au fil des ans 🙂

http://culturebox.france3.fr/player.swf?video=38215

Publicités
Cet article a été publié dans Architecture, Histoire, Patrimoine, Professeurs "aux semelles de vent", Voyages réels. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s