Des mots pour nos maux, mais pas seulement.

Les sociologues Michel Pinçon et  Monique Pinçon-Charlot ont publié, en septembre 2010, une enquête sur l’oligarchie dans la France de Nicolas Sarkozy. Enquête fouillée et chronologique puis thématique. Très instructive et qui a le mérite de montrer les magouilles en tout genre, les petits arrangements entre amis, le double discours, la manipulation et l’insatiabilité des riches… dont nous faisons TOUS les frais.

Ce qui se passe en France est le reflet de ce qui se passe dans le monde où les classes dominantes solidaires, en phase avec un capitalisme sans limite, ne trouvent plus devant elles que « des salariés désaffiliés, véritables électrons libres, taillables et corvéables à merci ».

Dans leur introduction, les sociologues citent Warren Buffet, un des hommes les plus riches du monde:  » Il y a une guerre des classes, c’est un fait, mais c’est ma classe, la classe des riches, qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner. »

Introduction:  » De la lutte des classes à la guerre des classes »

 » … Parmi les armes dont disposent les puissants, il faut ajouter, à la force physique et à la propriété des moyens de production, le savoir et notamment celui de la finance mathématisée. Le glaive et l’usine perdent de leur efficacité au profit des logiciels, des mathématiques et des ordinateurs.  … Les dirigeants français alignent leurs revenus sur les plus élevés à l’échelle du monde, tout en délocalisant les emplois industriels, puis tertiaires vers les zones où le travail est payé au plus bas. Les ouvriers chinois ou philippins sont la référence et les travailleurs français licenciés se voient proposer des emplois de remplacement à des centaines ou des milliers de kilomètres de chez eux, au tarif local, celui de la misère.

… Mais pour que cela soit accepté et acceptable, il faut encore que les puissants du monde investissent dans les médias pour contrôler les cerveaux. … Les mouvements sociaux sont dénoncés comme archaïques. »

 » Le temps est lourd de menaces, mais on ne sait et comment l’orage va éclater. »

« … Pour contrer la collusion des élites, la connaissance de leur fonctionnement est un premier combat, mais aussi la condition d’une posture critique vis-à- vis de ceux qui mènent une guerre psychologique résolue contre les peuples désemparés. »

Pour aller plus loin: Lire.

Un front de propositions est nécessaire, au service d’une société plus juste. Ce livre est une contribution de taille et fiable: les auteurs connaissent leur sujet sur le bout des doigts. Ils nous proposent un état des lieux valide. A nous de nous informer et d’en tirer les conclusions.

Ecoutez les auteurs dans l’émission radio de Daniel Mermet: » Là bas, si j’y suis. » ( France Inter)

Publicités
Cet article a été publié dans France (Marie-France), Société. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Des mots pour nos maux, mais pas seulement.

  1. Isabelle dit :

    Toujours belle et rebelle, notre Marie-France (ce qui vaut mieux que moche et re-moche) 😀
    Sur ce thème, un excellent bouquin, paru en 1998 mais toujours (hélas) d’actualité: « Ah Dieu ! que la guerre économique est jolie ! » par Philippe Labarde et Bernard Maris (Ed. Albin Michel). On peut en lire de larges extraits sur ce site:
    http://ultraliberalisme.online.fr/AhDieu.htm

  2. Lia dit :

    Je n’ai pas lu ce livre, mais je comprends la situation. Quand la richesse qui s’accumule ne se diffuse pas dans toutes les classes sociales d’un pays, mais seulement aux classes dominantes, alors la paix sociale est en danger. D’autant plus quand le gouvernement y contribue, en sacrifiant les intérêts du peuple sur l’autel des intérêts d’une oligarchie financière. Aristote disait que le but politique de l’État doit être le bien-être public et que ce but est atteint à travers le pouvoir démocratique de la majorité des citoyens qui s’engagent dans la politique pour défendre l’intérêt public.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s