Voyage à Riga, la Reine de la Baltique

Voulez-vous me suivre dans ce voyage inoubliable? Vous n’allez pas perdre votre temps. Croyez-moi!

Publicités

A propos vasiliki54

Teacher of greek Language
Cet article a été publié dans Grèce (Vicky), Professeurs "aux semelles de vent", Voyages réels. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Voyage à Riga, la Reine de la Baltique

  1. Lia dit :

    Magnifiques! Merci Vicky! Riga est très belle!

  2. Marie-France dit :

    Le port de Riga exportait ses graines de lin à Roscoff sur des bateaux venant de Brême pendant tout le XVIIIème siècle 🙂 Cette perle de la Baltique était sur les routes commerciales de la ligue hanséatique.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Hanse#Zone_prusso-livonienne
    De Roscoff à Riga, que de chemin parcouru, Vicky 🙂

    Ces graines de lin furent cultivées en Bretagne pour fabriquer de la toile et ont créé l’âge d’or de la Bretagne. Il reste des témoignages architecturaux superbes dans nos enclos paroissiaux.Te souviens-tu de St Thégonnec?

    http://www.infobretagne.com/enclos-saint-thegonnec.htm

    Même le retable St Anne de Commana doit une fière chandelle à ce commerce:

    Le port de Riga et la Bretagne furent intiment liés. Les liens entre européens sont tissés, si je puis dire, depuis fort longtemps. Tout se tient 🙂

  3. Vicky dit :

    Oui mon amie, je me souviens très bien. Et dire que leur salamis sont protégés par des morceaux de tissu en lin!

    • Marie-France dit :

      Du lin pour envelopper le salami, c’est indiqué 🙂 Le lin protégeant de l’oxydation, je crois 🙂

  4. Lia dit :

    Les ports de la Baltique sont aussi liés avec les ports de l’Europe du sud et de l’est. L’historien Jacques Le Goff dans son livre « L’Europe est-elle née au Moyen Âge ? », Éditions du Seuil, Paris, 2003, chapitre 5.II, écrit que les liens entre européens sont tissés depuis le Moyen Âge et que la Hanse y a joué un rôle important, parce qu’elle a collaboré avec l’autre grand réseau commercial de l’époque, le réseau des villes italiennes, qui à l’époque dominait en Méditerranée. À la fin du 13ème siècle il y avait une route commerciale maritime, qui commençait par les ports hanséatiques de la Baltique et arrivait jusqu’à Constantinople et Alexandrie. Les bateaux des commerçants vénitiens et génois transportaient leurs produits (surtout des épices et des produits de luxe) à Bruges, où ils les vendaient aux commerçants hanséates et ils achetaient les leurs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s