Carnet vénitien 1/3 …

Ce qui frappe quand on arrive par avion à Venise, c’est l’étendue de la zone de marécage que l’on aperçoit par le hublot. De nombreuses îles désertiques se présentent entourées d’une eau peu profonde qui semble saumâtre. Où diable se cache Venise dans cette multitude d’îlettes? Où est-elle donc cette perle rare?

Vous comprenez quand vous regardez la carte ci-dessous. Protégée par un cordon littoral qui subit les assauts de la mer. La montée des eaux menacent cette île d’exception, montée des eaux qui de tous temps a existé mais qui s’accélère. En un mot, le réchauffement climatique menace cette merveille construite sur pilotis. Et pas seulement la montée des eaux. Le trafic sur les canaux des bateaux à moteurs font subir tous les outrages à ces pieux de bois qui flageolent. Je me suis demandée si les vénitiens en étaient bien conscients, du moins ceux qui utilisent des bateaux puissants qui vont à trop vive allure. Combien de fois ai-je vu les remous que leurs déplacements provoquaient sur les rives et pieux 🙂

Les hommes ont mis plus d’un millénaire à construire cette cité exceptionnelle, combien de temps pour la réduire à néant? Et le tourisme de masse n’est pas, non plus,  favorable à sa conservation. Ces réflexions n’engagent que moi mais bien qu’en ayant eu accès à cette splendeur grâce à ce même tourisme,  voir ce joyau disparaître n’est pas acceptable.  Et le sort de Venise est suspendu à la mobilisation de tous à travers le monde. Des travaux sont en cours pour limiter l’impact des marées en protégeant la lagune mais il faudra beaucoup plus  pour responsabiliser les visiteurs et les gens du continent qui ont construit des zones industrielles polluantes autour de Venise et de son archipel. On peut voir les fumées d’usine des façade nord et est de la cité des Doges.

Etre classé Patrimoine de l’Humanité ne suffit pas, une volonté politique forte s’impose pour la préservation d’un tel site. Et que dire des habitants qui désertent cette île: la population a passée de 170.000 en 1946 à 58.000 en 2000 😦 Si l’on ne veut pas que cette perle se vide de toute sa substance, les remèdes à apporter devront être à la hauteur du  phénomène de dépeuplement. Il faut voir combien de personnes viennent travailler pour le tourisme à Venise et disparaissent la nuit venue. En cela, être de bon matin et en début de nuit sur la place de la gare ferroviaire, vous comprenez le méga problème de Venise qui n’arrive plus à conserver sa population. Les gens fuient vers d’autres rivages plus sécures.

Pour plus d’infos cliquez sur Venise

Publicités
Cet article a été publié dans France (Marie-France), Voyages réels. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Carnet vénitien 1/3 …

  1. Lia dit :

    C’est dommage que cette perle rare, (Qu’elle est belle ton expression!), ne soit pas bien protégée. Pourquoi ses habitants la quittent? À cause de l’humidité, à cause de l’eau qui monte et crée des problèmes? Il faut prendre des mesures efficaces, pour arrêter son dépeuplement.

    • Marie-France dit :

      Les vénitiens quittent leur berceau pour de nombreuses raisons à mon avis. Entretenir des bâtiments dont les fondations sont rongés par l’humidité coûte très cher. De plus beaucoup de maisons paraissent vides et la moyenne d’âge des habitants me paraît élevée et toutes les occupations de la journée doivent se faire à pied , en vaporetto , en bateau individuel et c’est l’encombrement constant.
      Le coût de la vie est plus élevé que sur le continent et beaucoup de maisons ou appartements ne peuvent plus être acquis par les vénitiens des classes populaires. J’ai vu dans une agence immobilière le prix d’un 2 pièces: 580.000 Euros 😦 Qui peut se permettre d’acheter à un tel prix un appartement de 40 m2? 😦
      De plus, la vie quotidienne rythmée par le mouvement touristique incessant doit, à la longue, être un véritable cauchemar. 12 millions de visiteurs par an, cela doit être infernal.
      Voici quelques pistes de réflexion. Je n’ai pas toutes les données malheureusement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s