Aimez-vous le lapin?

Ce soir, samedi, je viens de préparer le repas dominical: du lapin 🙂

Une recette toute simple héritée de mon enfance à la campagne où nous élevions des lapins dans un grand clapier pour la consommation familiale. Ils étaient nourris avec des produits naturels que nous n’appelions pas encore « biologiques ». Personne ne voulait les tuer et c’était toujours ma grand-père qui était le plus courageux 🙂 Nous, les enfants, allions nous cacher pendant l’opération. Ces pauvres bêtes avaient toutes un nom et c’était toujours un drame d’en sacrifier une.

Les temps ont bien changé mais le goût du lapin dans l’assiette est resté 🙂 Cuisiner du lapin est devenu rare de nos jours. Donc ce soir, aux fourneaux pour le préparer : c’est un plat qui est bien meilleur réchauffé, comme tous les ragoûts. Un lapin pour 4 personnes pour un repas complet à un coût modique.

Cliquez sur la photo et elle s’agrandira!

C'est servi 🙂

Publicités
Cet article a été publié dans Cuisine, France (Marie-France). Ajoutez ce permalien à vos favoris.

16 commentaires pour Aimez-vous le lapin?

  1. rgiaka003 dit :

    Mmmm!!! Ça sent bon!!Pourrais-tu nous donner la recette?

  2. Marie-France dit :

    Bonjour Rebecca,
    Voici la recette pour quatre personnes, coût 10 euros en Bretagne
    Ingédients:
    -1/2 lapin
    -1 gros oignon ( j’utilise un oignon local à la saveur unique: L’oignon de Roscoff que est un oignon rosé: http://www.magiceuropeanshores.com/?p=4516) Mais tout oignon peut être utilisé.
    – 1 grosse tomate bien mûre.
    – 2 cuillerées à soupe de farine de première extraction pour garder les fibres.
    – 500 g de champignon de Paris.
    – 700 g de pommes de terre de taille moyenne.
    – 1/2 verre de vin blanc sec.
    – du persil aromate ( sec): 3 pincées.
    – 50 g de beure salé ( typique de la Bretagne 🙂 )
    Préparation:
    1°) Eplucher et couper l’oignon en grosses tranches . De même pour les champignons à découper lamelles assez épaisses ( en garder quelques uns entiers: les plus petits) après les avoir soigneusement nettoyés et lavés.
    2°) Passer la tomate dans de l’eau à 100° pour lui enlever la peau.
    3°) Faire revenir les morceaux de lapin en les faisant dorer dans le beurre. Faire déglacer avec le vin blanc.
    4°) Ajouter la farine préalablement mélangée dans 3/4 de litre d’eau pour éviter les grumeaux.
    4°) Ajouter oignon, tomate, persil , champignons et vin blanc.
    5°) Quand la préparation a mijoté pendant 30′, ajouter les pommes de terre épluchées et lavées.
    Et c’est tout!

    Temps de cuisson : 50 minutes à feu doux.
    Garder la préparation pour le lendemain et réchauffer. Pendant la nuit la cuisson s’affine toute seule.

    Servir avec des endives à la sauce vinaigrette, remplacer le vinaigre par du citron 🙂 et un petit verre de vin , rouge de préférence: j’aime beaucoup le Beaumes de Venise , vin des Côtes du Rhône à la jolie robe d’un rouge profond. C’est un vin puissant, généreux et bien typé avec une note de mûre en bouche 🙂 servi à 15-17°C

    Bon appétit 🙂

    Remarque: je ne suis pas une cuisinière de talent ( comme Vicky dont j’ai pu goûter les préparations en direct!) mais toute ma famille aime le lapin façon M.F 🙂
    Autre détail important: le lapin est source d’Oméga 3 et 6 , pauvre en graisse.
    http://www.lapin.fr/LES-ATOUTS-FORME-DU-LAPIN

  3. Vicky dit :

    Ma bien chère amie Marie-France, tu exagères avec ma cuisine….
    Ton enfance me rappelle l’enfance des mes enfants qui avaient baptisé le lapin , chez leur grand mère, « Daphné » et ils le caressaient chaque jour tout au long de l’été, à Lesvos. Mais à Noel le colis venu de l’île contenait un lapin dejà cuisine. Il m’ont fait donner des serments que ce n’était pas ‘Daphnoula » pour le manger…..Oui, j’ai menti…
    L’année passée j’ai goûté du lapin  » à la Normande » (crème fraîche et moutarde) délicieux! Chez nous cela s’appelle étouffade et on le cuisine à la tomate avec beaucoup d’oignons-perles, apres l’avoir laissé dans une marinade pendant toute la nuit(du vin, giroffles, ail, celeri, carottes, canelle, cumin, huile, sel, poivre). Alors, c’est le temps maintenant de le cuisiner à la Marie-France!

    • Marie-France dit :

      Je n’exagère en rien 🙂 Je t’ai vu aux fourneaux pendant longtemps et te donner beaucoup de peine pour régaler tes amis en Betagne. Nous avons dégusté tes plats et quand je pense à la rapidité avec laquelle nous avons fait honneur à tes plats, je reste quelque peu gênée. Tout ce travail pour un repas si vite consommé 😦 mais avec bonheur 🙂

    • Marie-France dit :

      Vicky,
      Cela me rappelle tous les mensonges pieux de nos parents 😦 jusqu’au jour où il a fallu tuer un chevreau 😦 Le boucher appelé à la rescousse a refusé catégoriquement de le tuer car il ne pouvait pas supporter les pleurs de ce petit animal qui lui rappelaient les pleurs d’un bébé.
      Sauvé le petit chevreau s’est transformé en belle chèvre qui est morte de sa belle mort à 14 ans, non sans avoir grignoté toutes les fleurs et arbustes du jardin 🙂 Son nom « Patou gwen » ( pattes blanches en français) et qui avait tous les droits à la maison, jusqu’à pouvoir pénétrer dans la cuisine 🙂 alors que nous devions mettre des chaussons : -)

  4. mercenoya dit :

    Chez mes parents, c’est aussi un repas du dimanche, mon petit frère, il adore!!!

    J’aime bien le lapin cuisiné de toutes les manières, ma mère le fait toujours au four ( elle le marine avec de l’ail, du persil, du vin blanc et de l’huile d’olive) le soir d’avant, après elle le fait revenir et au four…..

    C’est trop bon!!!

  5. Lia dit :

    Pauvres lapins… et pauvres agneaux aussi… J’ai une amie qui pleurait, quand elle était petite, et elle ne mangeait pas d’agneau. Elle disait: « Pourquoi manger l’agneau? Il ne nous a fait rien de mal! « . Elle a mangé de l’agneau pour la première fois à l’âge de 18 ans…
    Merci pour la recette, Marie-France. Dans ma famille il y a deux chefs, mon mari et moi. 🙂 Je suis sûre que l’un des deux a déjà décidé de la préparer. 🙂

  6. marika dit :

    Le dimanche familial est toujours mon jour préféré 🙂

  7. Isabelle dit :

    http://chefsimon.com/lapin-moutarde.html
    Voici le lapin dominical « de quand j’étais petite »…
    Un ami habitant la campagne nous en avait amené un à engraisser… il est bien sûr devenu un animal de compagnie et n’a jamais été mangé.
    Par contre j’aurais peut-être dû habituer mes enfants à en goûter… Moi aussi je leur ai menti -par omission- la première fois où leur grand-mère leur en a servi.
    Le lapin est par contre très mal venu à bord des bateaux, où son nom ne doit pas être mentionné, pas plus que le mot « corde », sous peine de porter malheur!!!

    • Marie-France dit :

      Commentaire d’historienne 🙂 Les lapins sont des rongeurs donc ils rongeaient tout ce qui était à leur portée … mais évitaient le scorbut quand même 🙂
      Pauvres lapins si mal vus par les marins, même aujourd’hui. C’est une superstition qui perdure. Voir le blog de Florence Arthaud qui en fait des tonnes en ce qui concerne ces « pauvres » bêtes:
      http://www.paperblog.fr/2054243/pas-de-lapin-a-bord/

  8. Brigitte dit :

    Bon appétit,
    chez nous tu trouveras des oignons, du persil et plein de choses, mais pas de lapin à moins que tu en aies à la maison…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s