Le spectre de l’hiver 1954 en France.

L’hiver 1954 fut l’un des hivers les plus rigoureux en France. Un homme s’est élevé contre l’incurie des pouvoirs publics. Des centaines de personnes vivaient dans la rue à Paris par des températures de – 15°C. Cet homme s’appelait l’Abbé Pierre, figure mythique de la deuxième moitié du XXème siécle qui lança son appel à la radio:

« Mes amis, au secours…

Une femme vient de mourir gelée, cette nuit à trois heures, sur le trottoir du boulevard Sébastopol, serrant sur elle le papier par lequel, avant hier, on l’avait expulsée… Chaque nuit, ils sont plus de 2000 recroquevillés sous le gel, sans toit, sans pain, plus d’un presque nu. Devant l’horreur, les cités d’urgence, ce n’est même plus assez urgent !
Écoutez-moi : en trois heures, deux premiers centres de dépannage viennent de se créer : l’un sous la tente au pied du Panthéon, rue de la Montagne Sainte Geneviève ; l’autre à Courbevoie. Ils regorgent déjà, il faut en ouvrir partout. Il faut que ce soir même, dans toutes les villes de France, dans chaque quartier de Paris, des pancartes s’accrochent sous une lumière dans la nuit, à la porte de lieux où il y ait couvertures, paille, soupe, et où l’on lise sous ce titre Centre fraternel de dépannage, ces simples mots : « Toi qui souffres, qui que tu sois, entre, dors, mange, reprend espoir, ici on t’aime »
La météo annonce un mois de gelées terribles. Tant que dure l’hiver, que ces centres subsistent, devant leurs frères mourant de misère, une seule opinion doit exister entre hommes : la volonté de rendre impossible que cela dure.
Je vous prie, aimons-nous assez tout de suite pour faire cela. Que tant de douleur nous ait rendu cette chose merveilleuse : l’âme commune de la France. Merci !
Chacun de nous peut venir en aide aux « sans abri ». Il nous faut pour ce soir, et au plus tard pour demain :

  • 5000 couvertures,
  • 300 grandes tentes américaines,
  • 200 poêles catalytiques

Déposez les vite à l’hôtel Rochester, 92 rue de la Boétie. Rendez-vous des volontaires et des camions pour le ramassage, ce soir à 23 heures, devant la tente de la montagne Sainte Geneviève.
Grâce à vous, aucun homme, aucun gosse ne couchera ce soir sur l’asphalte ou sur les quais de Paris »

La communauté Emmaüs créée à la sortie de la seconde guerre mondiale par l’Abbé Pierre appelle à l’aide en cet hiver 2010. Elle craint que la vague de froid ne provoque la morts de sans domiciles fixes, de pauvres, de sans- abri… Les actualités se font déjà l’écho de 11 morts dues au froid et à la neige.

L' Abbé Pierre sur un mur du port de commerce à Brest.

Publicités
Cet article a été publié dans Actualités, France (Marie-France), Société. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Le spectre de l’hiver 1954 en France.

  1. Vicky dit :

    La situation des « sans domicile »est tragique partout dans l’Europe congelée. En Pologne les morts à cause du froid sont dejà 148. Mais, selon moi, encore plus tragique est l’hypocrisie des nos Eglises. Pourquoi s ‘addresser aux volontaires et exiger des donations quand le luxe du Vatican lui permet d’avoir une Banque privée et de jouer à la Bourse? Chez nous aussi il y a une situation pareille bien sûr. Heureusement, il y a aussi des prêtres qui nous inspirent d’être généreux par leur exemple. Mais çà ne suffit pas.
    Il faut, donc, encore une fois, se souvenir de la responsabilité personnelle, chose difficile dans un monde indifférent et égoïste.

  2. Lia dit :

    Est-ce que tu pourrais nous donner plus d’informations pour l’Abbé Pierre? C’est la première fois que j’entends ce nom. Quelle était sa vie? D’après ses paroles, je comprends qu’il s’agit d’ une personnalité rare. J’aimerais savoir plus pour son oeuvre.

    • Marie-France dit :

      L’Abbé Pierre a été pendant plus de 50 ans le révolté de l’injustice sociale, le porte-parole des sans voix et des démunis. L’homme le plus aimé de France pendant des décennies. Il ne fut pas exempt de reproches mais son « insurrection de la bonté » en 1954 a été suivie de faits concrets. Ce n’est pas encore suffisant: l’accès au logement pour tous reste problématique mais de réels progrès ont été faits… Tout est remis en cause par les requins de la finance et des banques 😦
      http://atheisme.free.fr/Religion/Abbe_pierre.htm

      • Lia dit :

        Merci pour les informations. Un prêtre militant, donc, qui luttait contre le malheur humain. J’ai beaucoup aimé la phrase du journaliste qui lui a écrit un hommage: « Vous aviez la foi mais pour vous la justice devait être de ce monde »…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s