A propos de ponts…

Vous connaissez le pont Milvio sur le Tibre à Rome. Depuis 2006 à la suite des héros du romancier Federico Moccia les couples d’amoureux ont pris l’habitude d’accrocher des cadenas symbolisant leur amour au lampadaire central du pont avant d’en lancer la clé derrière eux dans le Tibre

Cet été je suis partie en Lituanie et à Vilnius j’ai trouvé le pont qui relie le centre ville au quartier de Uzupio complétement recouvert de cadenas. Ici aussi ce sont les amoureux qui les accrochent aux garde-corps.



Vous connaissez d’autres ponts des amoureux?

Publicités
Cet article a été publié dans Architecture, Italie ( Isabella), Patrimoine, Professeurs "aux semelles de vent". Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour A propos de ponts…

  1. Marie-France dit :

    Le Pont des Arts à Paris a toujours été le pont des amoureux. Le phénomène des cadenas accrochés est nouveau et la Mairie de Paris lutte pour ne pas qu’ils défigurent ce pont magnifique.
    http://www.insecula.com/salle/photo_ME0000006613.html
    Cadenas: symbole de prison pour moi. Bigre! Une mode qui en dit long sur la société actuelle.

  2. lmonica dit :

    Le Pont de Pierre à Bordeaux, il est fascinant!Il est inscrit monument historique depuis le 17 décembre 2002. Construit sur ordre de Napoléon Bonaparte entre 1810 et 1822, il comprend 17 arches (le nombre des lettres du nom de son auteur). Ce pont sépare la ville de Bordeaux en deux, la rive gauche, la vieille ville (patrimoine UNESCO) et la rive droite, la « nouvelle ville ».
    http://www.33-bordeaux.com/pont-de-pierre.htm

    • Isabella dit :

      Je suis partie à Bordeaux deux fois (la première avec mon mari, la deuxième avec mes élèves qui avaient des correspondants à Marmande) et je me rappelle bien ce magnifique pont. Les amoureux choisissent toujours de beaux lieux!!

  3. Lia dit :

    Je pense que c’est une jolie coutume…Commencer la vie conjugale avec un peu de romantisme, ce n’est pas mal, pourvu qu’on fasse attention à la suite!
    On peut constater que le pont est souvent présent dans les histoires, tristes ou heureuses, d’amour et dans la littérature en général, n’est-ce pas? Ce billet d’Isa m’a porté à la mémoire un poème d’Apollinaire:

    Le Pont Mirabeau

    Sous le pont Mirabeau coule la Seine
    Et nos amours
    Faut-il qu’il m’en souvienne
    La joie venait toujours après la peine

    Vienne la nuit sonne l’heure
    Les jours s’en vont je demeure

    Les mains dans les mains restons face à face
    Tandis que sous
    Le pont de nos bras passe
    Des éternels regards l’onde si lasse

    Vienne la nuit sonne l’heure
    Les jours s’en vont je demeure

    L’amour s’en va comme cette eau courante
    L’amour s’en va
    Comme la vie est lente
    Et comme l’Espérance est violente

    Vienne la nuit sonne l’heure
    Les jours s’en vont je demeure

    Passent les jours et passent les semaines
    Ni temps passé
    Ni les amours reviennent
    Sous le pont Mirabeau coule la Seine

    Vienne la nuit sonne l’heure
    Les jours s’en vont je demeure

    C’était le poème préféré de ma prof de littérature française à l’université. Elle nous avait demandé de l’apprendre par coeur!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s