La Toussaint en Bretagne

J’ai déjà écrit que les bretons avaient une relation particulère à la mort. Voici deux représentations que l’on peut voir à l’entrée de nos églises.
La première se trouve sur la façade d’un ossuaire, gravée dans le granit.

Un homme tenant un crâne d'une main et un tibia de l'autre 😦

La deuxième est « l’ankou » symbole de la mort en Bretagne occidentale. Un reste de l’héritage celte. J’y reviendrai! Cet être grimaçant se trouve sur le bénitier !

Un accueil chaleureux sous le porche d'entrée de l'église 🙂

On ne peut pas y échapper mais nous faisons avec 🙂

La Toussaint est aussi synonyme de visites sur les tombes de nos chers défunts et cette semaine les travaux de nettoyage des tombes sont allés bon train 🙂

Tout est prêt pour demain lundi lorsque nous irons à la messe traditionnelle. L’église sera pleine, ce qui n’est pas toujours le cas, loin s’en faut. La Toussaint et Noël sont les seules périodes où elles se remplissent. Chacun y retrouve son ancienne communauté villageoise. Les enfants ont immigré vers la ville pour trouver du travail.

Et voilà le résultat du fleurissement des tombes.

Les tombes sont encore autour de l'église 🙂

Publicités
Cet article a été publié dans France (Marie-France), Traditions. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour La Toussaint en Bretagne

  1. Vicky dit :

    Le respect envers les morts est le moins à leur offrir. C’est très touchant le fait que tout le monde va à l’église ce jour-là.
    Mémoire éternelle pour eux!

    • Marie-France dit :

      Je considère que c’est un devoir absolu! Quand je vois des tombes désertées et non fleuries, cela m’attriste. Je viens d’une communauté où le respect des morts était un devoir sacré, même pour moi la mécréante :-). Nous continuons vaille que vaille et demain je serai ravie de rencontrer mes anciens voisins et camarades. C’est très important pour moi!

  2. lozovo dit :

    Les macédoniens aiment beaucoup la tradition.Chez nous La Toussaint est aussi synonyme de visites sur les tombes de nos proches.. Avec de la nourriture pour les morts,vendredi et samedi cette semaine on y va.Cela pourrait sembler étrange mais il y a quelque chose dans l’âme de mon peuple qui les poussent à partager son pain avec celui qui ne reviendra jamais.Vraiment,jamais.Peut-être c’est la sensibilisation qui leur apparaît ces jours.

  3. Lia dit :

    D’où vient cette relation particulière de la Bretagne à la mort? Est-ce que la présence de l’océan y a joué son rôle? Et quel a été le rôle des traditions celtes sur ce point? Et jusqu’à quel point les traditions celtes restent vivantes chez vous de nos jours?
    Trop de questions, je m’excuse 😦 Mais ça m’intéresserait beaucoup de savoir.

    • Marie-France dit :

      Lia,
      La société traditionnelle des siècles passés croyait beaucoup aux intersignes, héritage du subconscient celtique.
      Je parlerai de tout cela petit à petit. Nos contes et légendes sont issus de la tradition orale collectés à partir du XIXème siécle par des écrivains tels que:
      La Villamarqué: http://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9odore_Hersart_de_La_Villemarqu%C3%A9
      ou Anatole Le Braz:
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Anatole_Le_Braz
      Il est à noter que la Bretagne est restée isolée de l’influence française jusqu’à l’apparition des chemins de fer vers 1865. La Bretagne n’est française que depuis 1532! Nous avons conservé un drapeau …

      Quant à notre héritage celte, il reste prégnant dans les festivals musicaux et folkloriques. Nous faisons partie des marches de l’Europe avec l’Ecosse, Le Pays de Galle, la Cornouaille anglaise, l’Irlande et la Galice espagnole.
      Ouf!

      Tout cela à vous faire découvrir pendant ce projet. Il y a aussi une volonté de la part des bretons dêtre reconnus en tant que tels.
      Je dis toujours que je suis 1- bretonne, 2- française et 3-européenne. Mes racines et ma langue maternelle sont entacinées dans le granit breton 🙂 et en plus nous sommes de grands voyageurs ! Une pénisule presqu’une île: une presqu »île 🙂
      Beaucoup de « romantisme » hérité du XIXème siècle!

  4. Isabella dit :

    En Italie depuis quelques années les jeunes fêtent l’Halloween, mais ce n’est qu’une fête commerciale. C’est bien triste!

  5. Vicky dit :

    La Grèce, toujours isolée pour des raisons géographiques, ne fête ni la Tousaint, ni Halloween.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s