Les élèves dans une ferme bio

En route vers l'enclos des bovidés 🙂

Au cours de notre sortie marathon du 24 septembre dernier un groupe d’élèves a rendu visite à des agriculteurs bio.
Un accueil de premier ordre nous a été réservé. Nos enfants des cités ont perdu le contact avec la réalité première et ont mis à profit cette visite pour comprendre que les aliments n’étaient pas que sous cellophane ou dans des emballages plastiques ou en conserves.
Retour aux sources:

Rencontre du troisième type 🙂

Les agriculteurs qui nous ont reçus pratiquent l’auto-suffisance et plantent du blé de façon écologique sans aucun produit chimique en adaptant des techniques ancestrales pour moissonner : ils fauchent les épis de blé à mi-hauteur de la tige de blé pour éviter de récolter des plantes nocives qui iraient se mélanger aux bons grains. Ces paysans ont été formés dans les minoteries , ce qui leur permet de fabriquer leur propre farine et pain bio qu’ils vont vendre sur les marchés deux fois par semaine.

La boulangerie de la ferme

Et un petit tour du côté de l’écurie pour rencontrer un cheval andalou que Madame dresse pour les concours hippiques.

A la fin de cette visite, tous les élèves voulaient devenir agriculteurs bio 🙂 Il faut dire que nos hôtes n’ont pas ménagé leur peine pour nous recevoir. Même leur chien d’origine australienne fut de la partie, mordillant les intrus. Chien issu d’un croisement avec un dingo 🙂

Merci à nos hôtes

Publicités
Cet article a été publié dans Activités des élèves., Environnement, France (Marie-France). Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Les élèves dans une ferme bio

  1. Mes quatre journalistes ont eux aussi planché sur le sujet. Vous pouvez lire leur article sur la ferme de Kerohou sur le blog: http://www.europeaninlandwonders.com. Ils ajouteront un petit diaporama après les vacances de La Toussaint dès le 3 Novembre prochain. J’aurais aimé moi aussi participer à cette belle visite mais j’accompagnais un autre groupe d’élèves de quatrième européenne dans la belle forêt d’Huëlgoat, imprégnée de légendes merveilleuses en centre Bretagne et sur le site des mines de plomb argentifère de Locmaria Berrien que j’ai pu découvrir avec un grand intérêt. Je suis originaire de Carhaix, non loin d’Huëlgoat et pourtant je ne connaissais pas les mines. Ce projet sur les régions de l’intérieur des terres européennes me permet de mieux connaître ma propre région, la région de ma naissance, celle où j’ai grandi pendant 18 ans et où vivent mes parents et j’y gagne de nouvelles connaissances et une fierté renouvelée d’appartenir à cette région.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s