A la découverte du métier de crêpier

Que fait un crêpier ou une crêpière? Des crêpes à la mode bretonne. C’est une spécialité de la Bretagne 🙂 Nous les dégustons avec du cidre ou du lait ribot ( petit lait)

Une crêpe de blé noir, toujours salée

Crêpe de froment sucrée

Dans la forêt de Huelgoat dans le centre Finistère, un crêpier a accepté de nous parler de son métier.

Huelgoat à 100Km à l'est de Brest.

Le monsieur, qui a bien voulu rencontrer nos élèves de Segpa, tient une crêperie dans la forêt, lieu de promenade de beaucoup de citadins pendant le weekend.

Sous le feu des questions des élèves

La cuisine a été ouverte à nos élèves également. Ne manquait que la main à la pâte si j’ose m’exprimer ainsi.

Les plaques ou "biligs" qui servent à faire des crêpes

Une information très intéressante: il est possible de faire des stages ( à partir de 16 ans) et de se faire embaucher pendant les grandes vacances ( il faut être âgé de 18ans).

Nous avons été accueillis par un chien! Beaucoup moins territorial que le dingo australien qui nous attendait dans la ferme bio 🙂

Les élèves travaillent sur ce qui leur a été dit et publieront le résultat de leurs recherches sur le blog cité précédemment.

Publicités
Cet article a été publié dans Activités des élèves., Cuisine, France (Marie-France). Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour A la découverte du métier de crêpier

  1. marika dit :

    Quand je regarde cet article, je pense
    une crêperie très agréable dans un petit village
    en Bretagne.
    J’ai mangé là-bas avec des amis précieux,
    parce que la crêperie à proximité du petit lac était fermée.

    • Marie-France dit :

      Je me souviens Marika. Elles étaient bonnes les crêpes, n’est-ce pas? La compagnie était aussi délicieuse 🙂 Bienvenue sur ce blog. Tu vois, ton français, est formidable 🙂 Continue ainsi 🙂 Et les loups, tu as vu les loups? Toi qui as été leur voisine pendant 1 semaine 🙂

  2. Lia dit :

    Merci pour la recette originale!
    Ce qui m’impressionne aussi à vous c’est la coiffe blanche! Mais comment vous faites pour la fixer bien sur la tête? Ça a été toujours un grand mystère pour moi!

    • Marie-France dit :

      Le fait de faire tenir la coiffe d’une bigoudène sur la tête est un mystère pour moi aussi! Je sais que la coiffe doit être bien amidonnée, repassée et les cheveux bien coiffés ( tirés vers l’arrière de la tête). Beaucoup d’épingles à cheveux pour faire tenir le tout 🙂 et de la patience !
      La coiffe bigoudène est devenue le sympbole de la Bretagne mais chaque petits pays avait sa propre coiffe. Celle de mon pays d’origine était moins spectaculaire. En attendant de vous la faire connaître un petit dessin humoristique. Les Bigoudènes sont la cible des humoristes de tout poil:

  3. Bonjour Marika! Je me rappelle aussi de cette soirée fort agréable à Sizun il me semble où l’on nous a accueillies après l’heure et de cette jeune fille fort aimable qui a pris nos commandes malgré les clientes qui lui parlaient Anglais.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s