La grande fête de Saint Démètre à Thessalonique

La semaine prochaine chez nous aussi il y a quelques jours de congé. Le 28 octobre c’est une fête nationale dans tout le pays.Uniquement pour notre ville le 26 Octobre c’est un jour de congé, c’est la grande fête de Saint Démètre le Grand-martyr et myroblite de Thessalonique. Il est le patron de la ville.Il a été tué par des soldats romains . De la tombe de St. Démètre a coulé de la myrrhe sainte qui a guéri de nombreuses maladies. Pour cette raison, il est appelé Myroblite.

Le tropaire de St. Démètre:

Au milieu des dangers, le monde entier a trouvé en toi un puissant défenseur

pour mettre en fuite, victorieux athlète, les païens ;

toi qui as abattu l’arrogance de Lyéos

et sur le stade encouragé Nestor,

prie le Christ notre Dieu d’accorder à nos âmes la

grande miséricorde.

Publicités
Cet article a été publié dans Actualités, Grèce (Rebecca), Traditions. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour La grande fête de Saint Démètre à Thessalonique

  1. Marie-France dit :

    Tropaire: chant lithurgique relatant les hauts faits d’un saint? Est-ce cela?
    Chant byzantin?
    Dimitri, par contre, je connais grâce à son cheval rouge! Apocalypse? St Georges? Les cavaliers? Association d’idées.
    Je suis nulle en ce qui concerne les connaissances attachées au christianisme orthodoxe, protestant ou catholique mais j’aime beaucoup les histoires qui sont attachées à tous les saints surtout s’ils sont associés à des animaux. Là, mon âme d’enfant se réveille!
    Qui est Lyéos?
    Nestor, guerre de Troie: de lointains souvenirs d’histoire antique.
    Mon amie, Valérie, qui ne va pas tarder à faire son entrés sur le blog comblera mes faibles souvenirs de tout ce beau monde de la Grèce antique 🙂
    Merci Rebecca de nous faire plonger ce monde mythologique.
    Bonne fête de la St Dimitri à Thessalonique.

    • rgiaka003 dit :

      Bonjour Oui,tropaire ,c’est un chant lithurgique et puisque cette histoire t’interesse ,la voila.Je l’ai trouvee complete sur internet –

      la Vie de Saint Démètre Le myroblite

      « Le grand Saint martyr et myroblite Démètre est né à Thessalonique, en 260 après JC Ses parents étaient des gens illustres et avec la gloire éphémère que Démètre tenait de sa famille, il était orné de vertus impérissables de prudence, douceur, humilité, justice, et de toutes les nobles beautés de l’âme. Elles étaient autant de pierres précieuses qui brillaient sur la couronne qu’il portait, et cette couronne était la foi en Christ.  »

      «En ces jours, Dioclétien régnait à Rome, et il avait nommé comme César dans les parties de la Macédoine et l’Orient, un général impitoyable et sanguinaire appelé Maximien, une bête à forme humaine comme tous ces dirigeants militaires (polémarques) qui gouvernaient alors le monde par l’épée : Dioclétien, Maxence, Maximien, Galère, Licinius – à la tête dure, au visage féroce, à la forte mâchoire, au cou court et épais comme des taureaux, impitoyables et terrifiants. Maximien avait nommé Démètre gouverneur de Thessalonique et de toute la Thessalie. Un jour Maximien de retour de guerre rassembla les dirigeants de Thessalonique afin d’offrir des sacrifices aux idoles. C’est ainsi que Démètre a révélé qu’il était chrétien, et n’a pas accepté d’adorer des pierres taillées comme des dieux .

      Maximien entra dans une folle colère et ordonna qu’il soit jugé et emprisonné dans un bain. Et pendant tout ce temps qu’il a été emprisonné, le peuple en deuil a accouru entendre Démètre enseigner le peuple du Christ. Un jeune garçon, Nestor, est aussi venu tous les jours pour entendre son enseignement.  »

      « Pendant ces jours, de nombreux hommes courageux ont combattu dans le stade et Maximien se réjouissait de ces spectacles. Il avait même en grande estime un homme de main un certain Lyaeus, homme ignoble, aux multiples protections de cuivre, idolâtre et blasphémateur, emmené de quelque nation barbare. Nestor, voyant que ce Lyaeus avait battu tous ces adversaires, se vantant d’avoir la force d’Arès, le dieu païen de la guerre, et qu’aucun indigène n’osait plus lutter avec lui, alla à la prison et supplia St. Démètre de le bénir de façon à vaincre et couvrir de honte Lyaeus, Maximien et leur religion.  »

      « Saint Démètre pria et fit le signe de la croix sur lui, et immédiatement Nestor courut au stade, commença le combat avec ce géant farouche, le jeta par terre, et le tua. »

      Alors Maximien fou de rage, apprenant en outre que Nestor était un chrétien et que St. Démètre l’avait béni, ordonna aux soldats de les mettre à mort. Ceux-ci allèrent donc au bain, transpercèrent St. Démètre avec leurs lances, ainsi Démètre reçut-il la couronne éternelle, le 26 Octobre 296 , à l’âge de trente-six ans. Il est écrit que quand il vit les soldats lui enfonçant leurs lances dans le corps, il éleva bien haut les bras de sorte qu’ils lui percent le côté, afin qu’il puisse être jugé digne de recevoir une lance semblable à celle que le Christ avait reçu dans son côté, de la blessure duquel jaillirent le sang et eau. Nestor a été décapité le lendemain (Saint-Martyr Nestor de Thessalonique est commémoré dans la sainte Église orthodoxe le 27 Octobre) à l’extérieur du mur à la place de la Porte d’Or, avec sa propre épée.  »

      Les chrétiens pieux recueillirent les restes sacrés et les enterrèrent côte à côte. De la tombe de St. Démètre coula de la myrrhe sainte qui guérit de nombreuses maladies. Pour cette raison, il est appelé Myroblite. Au dessus de sa tombe sainte et du lieu de son saint martyre, une église a été construite de la forme d’une basilique qui se dresse encore à ce jour. En 1143, l’empereur Manuel Comnène vint de Constantinople et emporta l’icône sacrée du Saint qui était à son tombeau au Monastère du Pantocrator, dont l’église a été édifiée par les Comnène et qui s’appelle aujourd’hui Zeirek.

      C’est donc là le saint martyr de Saint Démètre le grand martyr et Myroblite, qui a aimé notre Sauveur par dessus toutes les choses de cette vie – plaisirs, richesses, honneurs – dont il souhaitait la fin pour pouvoir se trouver en Sa Présence dans le royaume céleste. Par l’intermédiaire de ses prières puissions-nous également être jugés dignes d’un tel destin. Amen.

      (Source: La Parole orthodoxe, St. Herman of Alaska Brotherhood, Platina, California—- Original Message —–

      • Marie-France dit :

        Voilà qui a le mérite de remettre les choses en place! Merci Rebecca.
        Bonne fête de la Saint Démètre à Thessalonique. Je penserai à toi.
        Un autre précision pour la curieuse que je suis: la fête nationale dont tu parles est-elle une fête religieuse? Il me semblait que la fête nationale grecque était en mars.
        Peux-tu éclairer ma lanterne?

        • rgiaka003 dit :

          Le 28 octobre est un jour historique parce que le Premier Ministre grec, Métaxas, avec la voix de tout le peuple grec, a dit “OXI” (“NON”) à l’armée de Mussolini qui voulait envahir la Grèce.(en 1840). La 2ieme fete nationale,tu as raison ,c’est le 25 mars ,c’est le jour ou commence la revolution grecque contre l’occupation ottomane(en 1821)

  2. Vicky dit :

    Chère Marie
    Tu vas très loin avec Nestor. On parle de l’an 296 avant J.C quand un soldat, Nestor, après avoir pris la bénédiction du Saint Démètre qui se trouvait dans la prison à cause de sa foi en Jesus, Nestor a pu vaincre un lutteur geant, Lyeos, en disant « le Dieu de Démètre aides-moi ».

    • Marie-France dit :

      Tu vois Vicky, il faut être très patiente avec le genre d’élève que je suis. Merci de me faire comprendre que le Nestor en question n’est pas le même que celui auquel je pensais.
      Je sais que le christianisme a récupéré habilement partout les anciennes mythologies quelles soient grecques, latines, celtes…

      Je suis comme nos jeunes élèves de 6éme: j’adore mythes et légendes. En Grèce, vos dieux antiques me fascinent.

  3. Marie-France dit :

    Merci bien pour toutes ces infos. 2 fêtes nationales! Je n’en reviens pas 🙂

  4. Vicky dit :

    Et dire qu’on attend les élections régionales qui seront répétées sans doute (trois jours de congés chaque fois), en plus, un jour de commémoration de la révolte des étudiands le 17 Novembre 1974 (contre la junte des colonels), voila ce qui reste: Joyeux Noël !!!

    • Marie-France dit :

      Ce qui m’étonne est le fait que vous ayez 3 jours de congé pour les élections. En France nous votons le dimanche.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s